« Une pause par jour » – 9 février 2019

Première lecture – « Que le Dieu de la paix, lui qui a fait remonter d’entre les morts le Pasteur par excellence, vous forme en tout ce qui est bon » (He 13, 15-17.20-21) – Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères, en toute circonstance, offrons à Dieu, par Jésus, un sacrifice de louange, c’est-à-dire les paroles de nos lèvres qui proclament son nom. N’oubliez pas d’être généreux et de partager. C’est par de tels sacrifices que l’on plaît à Dieu. Faites confiance à ceux qui vous dirigent et soyez-leur soumis ; en effet, ils sont là pour veiller sur vos âmes, ce dont ils auront à rendre compte. Ainsi, ils accompliront leur tâche avec joie, sans avoir à se plaindre, ce qui ne vous serait d’aucun profit. Que le Dieu de la paix, lui qui a fait remonter d’entre les morts, grâce au sang de l’Alliance éternelle, le berger des brebis, le Pasteur par excellence, notre Seigneur Jésus, que ce Dieu vous forme en tout ce qui est bon pour accomplir sa volonté, qu’il réalise en nous ce qui est agréable à ses yeux, par Jésus Christ, à qui appartient la gloire pour les siècles des siècles. Amen. – Parole du Seigneur.

Psaume 22 (23), 1-2ab, 2c- 3, 4, 5, 6

R/ Le Seigneur est mon berger :
rien ne saurait me manquer. (cf. 22, 1)

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

Évangile – « Ils étaient comme des brebis sans berger » (Mc 6, 30-34) – Alléluia. Alléluia. Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ; moi, je les connais, et elles me suivent. Alléluia.(Jn 10, 27) – Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps- là, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque
pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement. – Acclamons la Parole de Dieu.

Des brebis sans berger

Comme un maître attentif, Jésus prend soin de ses disciples qui reviennent de mission avec la fatigue de la route. Mais son intention de les conduire dans un lieu de repos est vite compromise par l’arrivée de gens venus le voir et l’entendre. De nouveau, la compassion monte en Jésus, cette fois envers la foule plus encore que pour ses disciples, car eux ont déjà en lui leur pasteur. Touché, le Christ propose aux gens rassemblés la nourriture de son enseignement, répondant ainsi à la faim qu’ils avaient exprimée en venant à lui. «Sur des prés d’herbe fraîche», il met la table de la Parole.

Tous les parents connaissent ces moments où leur enfant, de manière imprévue, leur fait plaisir, que ce soit par un geste bienveillant ou une marque de politesse. Ou encore une surprise préparée pour leur anniversaire ou simplement un câlin spontané. Ces expériences, si petites soient-elles, entretiennent la relation. Les parents se les racontent et s’en réjouissent. Si être croyant, c’est devenir l’ami de Jésus, l’enfant du Père, il doit bien y avoir quelque chose de semblable dans l’idée de faire ce qui est agréable à Dieu. Comme un parent ou un ami, Dieu ne peut-il pas se réjouir de ce que nous accomplissons dans nos vies pour le bien dans notre entourage et pour le monde?

Prière : Te rencontrer

Si on ne peut pas expliquer par des paroles
ce que l’on chante dans son cœur,
je voudrais quand même Te dire
qu’être face à Toi, Jésus,
c’est toujours un événement,
Quelle audace que la mienne
qui me tiens là devant Toi!
Je me sens vraiment très petit,
mais je suis sans crainte, je n’ai pas peur.
Je te sais avec moi,
je suis tranquille et heureux.
Ta bonté est infinie,
Ton amour on l’écrit avec un grand  »A ».
Près de Toi je suis sûr de ne pas être déçu…
Comment Toi, le Christ, pourrais-Tu décevoir?
Près de Toi, c’est pour ainsi dire un grand moment
de silence et d’apaisement dans ma journée.

Je mets de côté mes petites souffrances quotidiennes,
d’ailleurs, c’est toi qui les soulages quand je t’en prie.
Et puis les tiennes furent si cruelles que les miennes,
à quoi bon en parler?

Je mets de côté mon stress et mes petites angoisses
lorsque je pense à ce que tu as ressenti
au  »jardin des oliviers ».

Je mets de côté mes craintes et mes doutes,
car de Toi viennent l’assurance et la vérité.

Je mets de côté mes amitiés vacillantes
et mes relations difficiles avec les autres
car Ta fidélité est sans égal et éternelle.

Je mets de côté ma hâte et mon impatience.
Par ton éternité tu me montres un autre temps.

Je mets de côté mon ignorance
et mon questionnement en toute chose
car c’est Ta parole qui est La réponse à toutes choses.

Alors, sans réfléchir, je me dis qu’être près de Toi
c’est amplement suffisant,
que je n’ai pas besoin des autres!..
Et puis je reviens vite sur cette pensée
car si tu es là, bien là, présent devant moi,
tu es aussi présent dans le cœur
et dans le regard de chacun de nous.
A travers Toi, c’est à mes frères
que je porte mon amitié et mon amour
et, à travers eux, c’est à Toi
que j’offre cette amitié et cet amour.

Seigneur Jésus,
nous avons tous besoin de l’autre pour Te rencontrer.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s