« Une pause par jour » – 4 décembre 2018

Première lecture – « Sur lui reposera l’esprit du Seigneur » (Is 11, 1-10) – Lecture du livre du prophète Isaïe

En ce jour-là, un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays. Du bâton de sa parole, il frappera le pays ; du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant. La justice est la ceinture de ses hanches ; la fidélité est la ceinture de ses reins. Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l’ourse auront même pâture, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage. Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra ; sur le trou de la vipère, l’enfant étendra la main. Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte ; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer. Ce jour-là, la racine de Jessé sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure. – Parole du Seigneur.

Psaume (71 (72), 1-2, 7-8, 12-13, 17)

R/ En ces jours-là fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des temps.
(cf. 71, 7)

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des lunes !
Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !

Évangile – « Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint » (Lc 10, 21-24) – Alléluia, Alléluia. Voici qu’il vient avec puissance, notre Seigneur, pour éclairer les yeux de ses serviteurs. Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint,et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire – Ce qui réjouit Jésus (Luc 10, 21-26)

Dans l’Évangile, nous voyons souvent Jésus prier, Saint Luc nous fait entendre les mots de sa prière : la joie le fait prier sous l’action de l’Esprit-Saint. Il loue Dieu son Père de se révéler aux tout-petits. Il exprime sa reconnaissance à Dieu de se faire reconnaître. Seigneur, je voudrais être heureux de reconnaître ton action dans le coeur des tout-petits et te dire merci.

Père Gérard Naslin, prêtre du diocèse de Nantes

Clé de lecture – « Plus de mal ni de corruption » (Isaïe 11,9)

Le magnifique poème d’Isaïe projette dans un avenir illimité l’espérance en un roi descendant de David, capable de restaurer la justice et le droit, portant le souci des faibles et des petits… Plus encore, la Création tout entière serait alors renouvelée, les relations des animaux entre eux et des hommes avec le monde animal entièrement transformées. Un rêve écologique ? Ou une espérance qui, dans l’histoire humaine, s’incarnera en Jésus, fils de David ? Car c’est lui qui refusera l’injustice et la violence, et qui offrira à ses disciples de mettre en oeuvre le projet de Dieu ; il ira jusqu’à la mort pour qu’eux puissent annoncer un monde nouveau, pardonné, réconcilié, un monde où la douceur l’emporte sur toute corruption et tout mal.

Roselyne Dupont-Roc, bibliste

Invitation

Je prie pour celles qui portent un « tout-petit », spécialement celles qui se préparent à accueillir un enfant « non prévu ».

Revue « Prions en église » – décembre 2018 – pages 42 et 41

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s