« Une pause par jour » – 8 septembre 2018

Première lecture – « Jusqu’au jour où enfantera…celle qui doit enfanter » (Mi 5, 1-4a) – Lecture du livre de Michée

Ainsi parle le Seigneur : Toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois. Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera… celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël. Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre, et lui-même, il sera la paix ! – Parole du Seigneur. OU BIEN

Première lecture – « Ceux que, d’avance, Dieu connaissait, il les a aussi destinés d’avance » (Rm 8, 28,30) – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères, nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de son amour. Ceux que, d’avance, il connaissait, il les a aussi destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils, pour que ce Fils soit le premier-né d’une multitude de frères. Ceux qu’il avait destinés d’avance, il les a aussi appelés ; ceux qu’il a appelés, il en a fait des justes ; et ceux qu’il a rendus justes, il leur a donné sa gloire. – Parole du Seigneur.

Psaume 12 (13), 6ab, 6c

R/ J’exulterai de joie en Dieu, mon Seigneur. (Is 61, 10)

Moi, je prends appui sur ton amour ;
que mon cœur ait la joie de ton salut !

Je chanterai le Seigneur
pour le bien qu’il m’a fait.

Évangile – « L’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint » (Mt 1, 1-16.18-23) – Alléluia. Alléluia. Heureuse es-tu, sainte Vierge Marie, tu es digne de toute louange : de toi s’est levé le soleil de justice, le Christ notre Dieu. Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Généalogie de Jésus, Christ, fils de David, fils d’Abraham. Abraham engendra Isaac,
Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone. Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». – Acclamons la Parole de Dieu. OU LECTURE BRÈVE

Évangile – « L’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint » (Mt 1, 18-23) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.  » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire – L’humilité d’une généalogie (Matthieu 1, 1-16. 18-23)

La généalogie de Jésus nous rappelle qu’un Sauveur naîtra « du plus petit des clans » et d’un lignage marqué par l’inconstance humaine (cf. Mi 5, 1-4a). Joseph et Marie sont les derniers – ou les premiers – de cette chaîne de pauvres. En les regardant, on apprend à être docile au projet de Dieu, à se tenir en silence devant lui ; on apprend l’obéissance. Que Marie, en cette fête de sa nativité, nous donne le goût du consentement et de l’humilité. 

Soeur Véronique Thiébaut, religieuse de l’Assomption

Clé de lecture – « D’avance » (Romains 8, 29)

L’expression « d’avance » (pro-) envahit le texte de Paul. Elle offre un écho à la présentation par Matthieu de la « genèse » de Jésus. On l’a trop souvent et malheureusement lue comme l’expression d’une prédestination. Il s’agit en fait d’essayer de lire le projet de Dieu pour l’humanité comme une vaste histoire qui pro-jette la figure du Christ en avant de chacun de nous, en avant de la lignée humaine et en avant même de la Création. Dieu veut d’avance, de toujours à toujours, que les êtres humains soient à l’image du Fils, qu’avec lui ils entrent dans l’amour filial. Ce n’est pas réservé à quelques-uns – la figure d’Adam en est la première ébauche -, tous sont conviés à « aimer Dieu ». L’avancée a pour moteur l’amour du Père et l’amour du frère.

Roselyne Dupont-Roc, bibliste

Invitation

Aujourd’hui, l’Église célèbre la naissance de Marie. Je lui adresse un message en priant le « Je vous salue Marie ». Rien ne pourrait lui faire plus plaisir.

Revue « Prions en église » – septembre 2018 – pages 65 et 64

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s