« Une pause par jour » – 16 juin 2018

Première lecture – « Élisée se leva et partit à la suite d’Élie » (1 R 19, 19-21) – Lecture du premier livre des Rois

En ces jours-là, Élie descendit de la montagne. Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer. Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau. Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis je te suivrai. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait. » Alors Élisée s’en retourna ; mais il prit la paire de bœufs pour les immoler, les fit cuire avec le bois de l’attelage, et les donna à manger aux gens. Puis il se leva, partit à la suite d’Élie et se mit à son service. – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10

R/ Seigneur, mon partage et ma coupe ! (Ps 15, 5a)

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort.

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

Évangile – « Moi, je vous dis de ne pas jurer du tout » (Mt 5, 33-37) – Alléluia. Alléluia. Incline mon cœur vers tes exigences ; fais-moi la grâce de ta loi, Seigneur. Alléluia. (Ps 118, 36a.29b) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi. Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire – Des paroles, un Verbe

Bien des maux viennent de nos mots. Nos paroles peuvent aussi bien faire des merveilles, que des dégâts. L’évangile ne nous parle pas d’un choix binaire – « oui » ou « non » – mais de liberté, d’engagement et de cohérence entre nos paroles et nos actes. Jésus nous propose de nous positionner comme fils et filles du Père. Nous nous recentrons alors sur l’essentiel : le Verbe de Dieu.

Clé de lecture – « Laisse moi embrasser »

Elie jette son manteau sur Elisée en signe d’une transmission de la vocation prophétique. L’appel suppose pour réponse un don total et sans réserve. Elisée n’en ira pas moins partager un repas d’adieu avec les siens. Les évangélistes reprennent la scène, de façon plus ou moins explicite. Mais Jésus refuse à celui qui veut le suivre ce temps de l’adieu aux siens (Lc 8, 61-62). Et il se montre plus exigeant encore en refusant à un autre d’aller enterrer son père (Lc 8, 60 ; Mt 8,22). Ce refus qui peut paraître inhumain a une signification forte : désormais le disciple a quitté le monde de la mort pour entrer, avec Jésus, dans une vie entièrement nouvelle.

Roselyne Dupont-Roc, bibliste.

Invitation

Je demande à la Vierge Marie qui a su dire « oui » de m’aider à dire des paroles vraies et à y rester fidèle.

Revue « Prions en église » – juin 2018 – page 116 et 115

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s