« Une pause par jour » – 27 avril 2018

4ème Semaine du Temps Pascal – Première lecture (Ac 13, 26-33)

En ces jours-là, Paul vint à Antioche de Pisidie. Dans la synagogue, il disait : « Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée. En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, ainsi que les paroles des prophètes qu’on lit chaque sabbat ; or, en le jugeant, ils les ont accomplies. Sans avoir trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort, ils ont demandé à Pilate qu’il soit supprimé. Et, après avoir accompli tout ce qui était écrit de lui, ils l’ont descendu du bois de la croix et mis au tombeau. Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts. Il est apparu pendant bien des jours à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple. Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle : la promesse faite à nos pères, Dieu l’a pleinement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, comme il est écrit au psaume deux : Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. » – Parole du Seigneur. 

Évangile (Jn 14, 1-6)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais- je dit : “Je pars vous préparer une place” ? Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. » – Acclamons la Parole de Dieu. 

Sur la route de la vérité

Comme le souligne l’évangéliste Jean, Jésus nous conduit au Père parce qu’il est la vérité. En lui se révèle la réalité du salut: la vie pour tous les baptisés. Suivre Jésus, le chemin, c’est participer aujourd’hui même à la vie du Père. Il s’agit donc de vivre en compagnie de Dieu, dès maintenant. On mettait beaucoup l’accent autrefois sur la récompense ultime, après la mort. L’existence terrestre apparaissait alors comme un passage obligé, un dur labeur afin de gagner son ciel. Or nous pouvons déjà goûter à la vie dans le Christ et demeurer en présence de Dieu à qui nous nous confions.

Sans peur, avec Jésus

Avec Jésus, le commandement de l’amour passe avant tout. Dieu est le premier à nous aimer, à se tourner vers nous. Il vient au devant de nos misères et de nos limites pour nous donner sa grâce et son pardon. Dans la lecture évangélique, les disciples sont craintifs à l’idée de voir partir leur Maître. Mais Jésus les rassure et les réconforte: « Ne soyez donc pas bouleversés: vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. » Dieu ne se limite pas à une seule manière d’agir pour le salut de ses enfants. Il a prévu plusieurs « demeures» dans sa maison, chacune correspondant à la nature unique de chacun des siens. Jésus est le chemin qui nous conduit en notre demeure, d’abord comme lieu intérieur où nous pouvons retrouver la paix et l’amour de Dieu et, ensuite, comme demeure finale et éternelle. Dieu est venu pour nous donner la vie par l’amour. Déjà, il nous dit: « Tu es mon fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. » (Psaume 2, 7)

Où est-il le Ressuscité ?

Où donc verra-t-on le Christ
sinon à travers des communautés rassemblées
pour célébrer sa mort et sa Résurrection
et la joie qui en jaillit pour le monde ?

Où donc entendra-t-on le Christ
sinon à travers des communautés
qui annoncent sa parole de libération
à travers des actes de pardon et de paix ?

Où donc brillera le visage du Christ
sinon à travers des communautés
vivant concrètement selon son Esprit
et pratiquant chaque jour son Evangile ?

Seigneur Jésus,
envoie-nous sur les chemins quotidiens !
Envoie-nous donner notre bienveillance,
accorder notre attention,
engager notre solidarité,
travailler pour la dignité,
prendre du temps pour la prière, et qu’ainsi
à travers notre existence menée selon l’Evangile,
apparaisse le Visage du Christ
pour nos frères de ce temps !

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s