« Une pause par jour » – 9 février 2018

5ème semaine du temps ordinaire – 1 R 11,29-32;12,19

Un jour que Jéroboam était sorti de Jérusalem, il fut arrêté en chemin par le prophète Ahias de Silo ; celui-ci portait un manteau neuf, et tous deux étaient seuls dans la campagne. Ahias prit le manteau neuf qu’il portait et le déchira en douze morceaux. Puis il dit à Jéroboam : « Prends pour toi dix morceaux, car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Voici que je vais déchirer le royaume en l’arrachant à Salomon, et je te donnerai dix tribus. Il lui restera une tribu, à cause de mon serviteur David, et de Jérusalem, la ville que je me suis choisie parmi toutes les tribus d’Israël. Les dix tribus d’Israël rejetèrent la maison de David, et cette situation dure encore aujourd’hui où ceci est écrit.

Mc 7,31-37

Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »

Division

La première lecture décrit la déchirure survenue au sein du peuple d’Israël. Bien sûr, le roi Salomon, infidèle au Dieu unique, n’a pas été à la hauteur des attentes. Mais Jéroboam profite de la situation pour diviser le peuple, sous le conseil du prophète Ahias. Dans notre monde où il y a tant de guerres, de tensions entre peuples, les agents de réconciliation et de pardon ont du pain sur la planche! Jésus vient pour rassembler tous les enfants du Père, en une seule famille. La base de l’unité se construit en chacun et chacune de nous lorsque nous éloignons le mal pour accomplir ce qui est bien. En nous laissant réconcilier avec Dieu, nous pouvons nous ouvrir à toute personne.

«Ouvre-toi!

Jésus nous montre une attitude d’accueil en allant dans un territoire païen, la Décapole. Et on lui amène un sourd-muet. Il touche les oreilles et la langue du malade, des gestes plutôt inusités de sa part, tels ceux d’un guérisseur. On dit même qu’il soupire avant de prononcer la formule de guérison, comme s’il avait besoin d’un effort particulier pour vaincre le mal. La transformation des cœurs demande beaucoup à Jésus, mais telle est sa mission. A la parole «Ouvre-toi! », le malade entend et parle correctement. Cette personne guérie peut s’ouvrir au monde qui l’entoure et participer à la vie de sa communauté. De même, Jésus peut nous guérir et nous libérer du mal afin que notre cœur et notre esprit s’ouvrent pour entendre la parole de Dieu: celle-ci pénètre en nous comme une nourriture spirituelle. Ensuite, nous avons à annoncer par toute notre vie la Bonne Nouvelle du salut. Nous poursuivons ainsi la lutte du Christ contre le mal, l’injustice, tout ce qui dénature l’être humain dans sa dignité de fils ou fille du Père.

Je veux vivre de ta grâce !

Seigneur Dieu, Amour et Bonté,
comme je t’aime !
Je te bénis pour ma vie,
je te loue pour tout
ce que tu fais pour moi.
Je te rends grâce pour mes activités,
ma famille, mes amis
et toutes les situations que je vis !
Je veux te demander,
ton Esprit Saint,
esprit de discernement
afin de connaître ta volonté dans ma vie
et suivre le chemin
que tu veux bien faire avec moi !
Seigneur je ne veux pas me soucier
de ma vie de tous les jours,
je veux juste vivre le temps présent,
sûre que tu peux,
et que tu feras l’impossible pour moi,
car avec toi tout est possible !

Viens au secours de ma faiblesse
me donner la force de vivre
simplement le temps présent
et n’attendre tout que de ta grâce.
Je veux donc te confier
les désirs de mon cœur
afin que tu les purifies
et que je laisse ta volonté
agir dans ma vie.

Ainsi, tous les choix,
les actes et les paroles
que m’inspirera le Saint Esprit,
seront ma joie,
car j’aurai mis ma foi en toi
et que toi, Seigneur, tu ne déçois pas !

Amen.

Cinthia Aka

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s