« Une pause par jour » – 15 septembre 2017

23ème Semaine Ordinaire – Première lecture : 1ère lettre à Timothée 1, 1-2.12-14

Paul, apôtre du Christ Jésus par ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus notre espérance, à Timothée, mon véritable enfant dans la foi. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. Je suis plein de gratitude envers celui qui me donne la force, le Christ Jésus notre Seigneur, car il m’a estimé digne de confiance lorsqu’il m’a chargé du ministère, moi qui étais autrefois blasphémateur, persécuteur, violent. Mais il m’a été fait miséricorde, car j’avais agi par ignorance, n’ayant pas encore la foi ; la grâce de notre Seigneur a été encore plus abondante, avec la foi, et avec l’amour qui est dans le Christ Jésus. – Parole du Seigneur. 

Évangile selon Saint Luc 6, 39-42

Il leur dit encore en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître. Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : “Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil”, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.

– Acclamons la Parole de Dieu. 

Gratitude

Paul exprime toute sa reconnaissance envers le Seigneur qui lui a ouvert les yeux du cœur. Il reconnaît avoir été dans l’erreur en persécutant les disciples du Christ, car, dit-il, «j’avais agi par ignorance, n’ayant pas encore la foi». Non seulement le Seigneur lui a-t-il ouvert l’esprit sur la vérité mais il l’a aussi appelé à le servir: «Il m’a chargé du ministère.» C’est dire toute la bonté du Seigneur qui nous appelle à nous tourner vers lui pour le suivre du plus près possible en servant nos frères et sœurs.

Devenir guides

Jésus critique les pharisiens qui, à ses yeux, sont de mauvais guides. Ils imposent de lourds fardeaux à leurs frères et sœurs, alors qu’eux- mêmes ne respectent pas les règles qu’ils enseignent. Jésus propose à ses disciples une autre voie. Ils devront se mettre à son école pendant un long moment. Puis, «le disciple bien formé sera comme son maître». Alors, ils seront capables de guider leurs frères et sœurs à la manière de leur enseignant. Comme lui, ils pourront tout supporter, car » le disciple n’est pas au-dessus du maître.

Correction fraternelle

Il est souvent plus tentant de relever les travers du prochain que de reconnaître les nôtres. Ah, la fameuse paille dans l’œil de l’autre! L’enjeu ici est la crédibilité: la portée d’un reproche, d’une remarque ou d’une recommandation dépend de l’intégrité de la personne qui parle.

A Toi toute bénédiction

Très haut, tout-puissant et bon Seigneur,

à toi louange, gloire, honneur,

et toute bénédiction

à toi seul ils conviennent, ô Très-Haut,

et nul homme n’est digne de te nommer.

 

Loué sois-tu, Seigneur,

dans toutes tes créatures,

spécialement messire frère Soleil,

par qui tu nous donnes le jour et la lumière

il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,

et de toi, le Très-Haut,

il nous offre le symbole.

Loué sois-tu, mon Seigneur,

pour sœur Lune et les Etoiles :

dans le ciel tu les as formées,

claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,

et pour l’air et pour les nuages,

pour l’azur calme et pour tous les temps

par lesquels tu donnes soutien à toute créature.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Eau,

qui est très utile et très humble,

précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu

par qui tu éclaires la nuit

il est beau et joyeux,

indomptable et fort.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur,

pour sœur notre mère la Terre

qui nous porte et nous nourrit,

qui produit la diversité des fruits,

les fleurs diaprées et les herbes.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux

qui pardonnent par amour pour toi

qui supportent épreuves et maladies

heureux s’ils conservent la paix,

car par toi, Très-Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur,

pour notre sœur la Mort corporelle

à qui nul homme vivant ne peut échapper.

Malheur à ceux qui meurent en péché mortel :

heureux ceux qu’elle surprendra

faisant ta volonté,

car la seconde mort ne pourra leur nuire.

François d’Assise

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s