« Une pause par jour » – 6 août 2017

Fête de la Transfiguration de notre Seigneur – 1ère lecture – Lecture du livre du prophète Daniel 7, 9-10.13-14

La nuit, au cours d’une vision, moi, Daniel, je regardais: des trônes furent disposés, et un Vieillard prit place; son habit était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée; son trône était fait de flammes de feu, avec des roues de feu ardent. Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui. Des milliers de milliers le servaient, des myriades de myriades se tenaient devant lui. Le tribunal prit place et l’on ouvrit des livres.

Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

2ème lecture : Pierre, témoin de la Transfiguration – Lecture de la deuxième lettre de saint Pierre apôtre 1, 16-19 

Frères, ce n’est pas en ayant recours à des récits imaginaires sophistiqués que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est pour avoir été les témoins oculaires de sa grandeur. Car il a reçu de Dieu le Père l’honneur et la gloire quand, depuis la Gloire magnifique, lui parvint une voix qui disait: Celui-ci est mon Fils, mon bien-aimé; en lui j’ai toute ma joie.

Cette voix venant du ciel, nous l’avons nous-mêmes entendue quand nous étions avec lui sur la montagne sainte. Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique; vous faites bien de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs. 

Évangile : Vision de Jésus transfiguré – Alléluia. Alléluia. Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie: écoutez-le! Alléluia – Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17, 1-9

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Elie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus: «Seigneur, il est bon que nous soyons ici! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. »

Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie: écoutez-Le! »

Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit: «Relevez-vous et soyez sans crainte! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.

En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre: «Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.»

 Aujourd’hui, revêtu de lumière

Première strophe

Lecteur 1

Aujourd’hui, revêtu de lumière,

Jésus,

Tu révèles ta gloire aux témoins

Choisis par le Père.

Demain, dépouillé

Devant tes frères,

A l’heure où sur la croix

Tu ouvriras les bras,

Tu seras l’humilié.

Lecteur 2

Vienne le troisième jour,

Tu te lèveras d’entre les morts,

Revêtu de lumière!

Tous

Vienne le troisième jour,

Tu te lèveras d’entre les morts,

Revêtu de lumière!

Deuxième strophe

Lecteur 1

Aujourd’hui, débordant d’allégresse,

Jésus,

Tu écoutes la voix confirmer

En toi la promesse.

Demain, silencieux

Dans la détresse,

Alors que la douleur

Submergera ton coeur,

Tu seras loin de Dieu.

Lecteur 2

Vienne le troisième jour,

Tu te lèveras d’entre les morts,

Débordant d’allégresse!

Tous

Vienne le troisième jour,

Tu te lèveras d’entre les morts,

Débordant d’allégresse!

 Troisième strophe

Lecteur 1

Aujourd’hui, rayonnant de puissance,

Jésus,

Tu soulèves la joie de tes amis

Comblés d’espérance.

Demain transpercé

D’un coup de lance,

Quand l’ombre de la mort

Recouvrira ton corps,

Tu seras délaissé.

Lecteur 2

Vienne le troisième jour,

Tu te lèveras d’entre les morts,

Rayonnant de puissance!

Tous

Vienne le troisième jour,

Tu te lèveras d’entre les morts,

Rayonnant de puissance!

Méditation : Notre guide

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean

Et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne,

Et il fut transfiguré devant eux…

 

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean…

Pourquoi ces trois disciples et eux seuls ?

Six jours auparavant, Pierre avait proclamé sa foi :

Jésus, Tu es le Messie,

Mais tu savais combien cette notion de « Messie » restait humaine

Pour tes disciples.

Tu as essayé de les éclairer,

De leur faire comprendre que tu n’es pas un messie terrestre…

Mais ils ne veulent pas te suivre

Lorsque tu leur parles de ta passion et de ta mort.

Alors tu en prends trois :

Ce sera plus facile avec trois qu’avec douze !

 

Il les emmène à l’écart sur une haute montagne…

Tu veux les éloigner des mesquineries de la terre

Et les ouvrir au projet de Dieu.

Tu veux leur dévoiler un peu ton mystère,

Et faire grandir ainsi leur foi…

Tout concourt à les élever au-dessus de cette terre :

  • la lumière éclatante qui t’enveloppe…
  • la présence de Moïse et Elie, les deux grandes figues du peuple élu…
  • la nuée qui les recouvre, signe de la présence divine…
  • et surtout la voix du Père ! Celui-ci est mon Fils bien-aimé !

 

Que les trois disciples sont loin alors des préoccupations de la terre !

Comme ils resteraient volontiers là-haut !

Mais il faut redescendre…

Ils ont pu entrevoir la réalité profonde

De Celui qui les avait appelés,

Et cela devrait les aider à te suivre dans la confiance…

Le souvenir de cette merveilleuse journée

Sera complètement oublié…

 

La célébration eucharistique

Est cette haute montagne où tu nous invites,

Où tu veux te révéler un peu plus à nous,

Où tu nous aides à nous libérer

De nos préoccupations trop terrestres

Et à retrouver le vrai sens de la vie.

Merci, Seigneur ! Oui, tu es le Fils bien aimé,

Tu nous entraînes vers le Père.

Nous voulons te suivre.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s