« Une pause par jour » – 14 juillet 2017

14ème Semaine du Temps Ordinaire – Première lecture : « Maintenant que j’ai revu ton visage, je peux mourir » (Gn 46, 1-7.28-30) – Lecture du livre de la Genèse

En ces jours-là, Israël, c’est-à-dire Jacob, se mit en route pour l’Égypte avec tout ce qui lui appartenait. Arrivé à Bershéba, il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac, et Dieu parla à Israël dans une vision nocturne. Il dit : « Jacob ! Jacob ! » Il répondit : « Me voici. » Dieu reprit : « Je suis Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains pas de descendre en Égypte, car là-bas je ferai de toi une grande nation. Moi, je descendrai avec toi en Égypte. Moi-même, je t’en ferai aussi remonter, et Joseph te fermera les yeux de sa propre main. » Jacob partit de Bershéba. Ses fils l’installèrent, avec leurs jeunes enfants et leurs femmes, sur les chariots que Pharaon avait envoyés pour le transporter. Ils prirent aussi leurs troupeaux et les biens qu’ils avaient acquis au pays de Canaan. Jacob arriva en Égypte avec toute sa descendance. Ainsi donc, ses fils et ses petits-fils, ses filles et ses petites-filles, bref toute sa descendance, il les emmena avec lui en Égypte. Jacob avait envoyé Juda en avant vers Joseph, pour préparer son arrivée dans le pays de Goshèn. Quand ils furent arrivés dans le pays de Goshèn, Joseph fit atteler son char et monta à la rencontre de son père Israël. Dès qu’il le vit, il se jeta à son cou et pleura longuement dans ses bras. Israël dit à Joseph : « Maintenant que j’ai revu ton visage, je peux mourir, puisque tu es encore vivant ! » – Parole du Seigneur. 

Évangile : « Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père » (Mt 10, 16-23) – Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes. Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra. » – Acclamons la Parole de Dieu. 

Dieu surprenant.

Jacob descend en Égypte pour retrouver son fils Joseph, qu’il croyait mort. Le retour de cet enfant perdu dans sa vie est pour lui un cadeau plus beau que tout ce qu’il aurait pu souhaiter en ses derniers jours. Il le rejoint à l’endroit le plus improbable et dans une situation des plus inattendues: en Egypte, alors qu’il est le bras droit de Pharaon. Voilà qui en dit long sur la capacité de Dieu à accomplir ses promesses de prospérité et de descendance. De nouveau, Jacob a entrepris le voyage, à l’invitation de Dieu, pour atteindre son destin. Il garde confiance jusqu’à la fin et peut savourer, avant de s’éteindre, la réalisation de ses attentes pour son peuple. Le Seigneur l’aura accompagné jusqu’au bout, lui réservant cette dernière surprise.

Un message qui dérange.

Jésus avertit ses Apôtres des dangers de la mission. Ils s’exposent à la persécution, car son message dérangera les habitudes de son peuple et contestera l’autorité des chefs religieux. Nous-mêmes, savons-nous accueillir l’Evangile avec toute sa vigueur? Il n’est pas facile de nous remettre en question, de nous laisser déranger ou interpeller par sa force, sa vérité et sa radicalité. Jésus n’a pas été reçu comme prophète en son propre pays, parmi son peuple. Il a parfois du mal à se faire reconnaître aujourd’hui, au milieu même de contrées «évangélisées». Laissons donc plus de place au message de Jésus dans notre quotidien et ne craignons pas de le faire entendre autour de nous pour renouveler la force de son souffle qui nous anime.

Prière : Tu t’es abaissé et tu nous as élevés

Nous t’adorons, Toi le Seigneur,

tu t’es abaissé et  tu nous as élevés,

tu tes humilié et tu nous as honorés,

tu t’es fait pauvre et tu nous as enrichis.

Tu es né et tu nous as fait naître,

tu as reçu le baptême et tu nous as purifiés,

tu as jeûné et tu nous as rassasiés.

Tu as été conduit prisonnier chez le grand prêtre

et tu nous as libérés,

tu as été soumis à l’interrogatoire

et tu nous as fait siéger en juges,

tu as gardé le silence et tu nous as instruits.

Tu as été souffleté comme un esclave

et tu nous as affranchis,

Tu as été dépouillé de tes vêtements

et tu nous as revêtus.

Tu as été attaché à une colonne

et tu as détaché nos liens,

tu as été crucifié et tu nous as sauvés.

Tu es mort et tu nous as fait vivre,

tu as été mis au tombeau et tu nous as réveillés.

Tu es ressuscité dans la gloire

et tu nous as donné la joie.

Tu t’es élevé au ciel et tu nous y as emportés,

tu y sièges dans la gloire et tu nous as élevés,

tu nous as envoyé l’Esprit et tu nous as sanctifiés.

Sois béni, toi qui viens, tout rayonnant de bonté
                                                                                                                 

Liturgie maronite

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s