« Une pause par jour » – 13 février 2017

9-qv9ntlra5n0l7zt1g8clr-nxe648x364Temps ordinaire 6 – « Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua » (Gn 4, 1-15.25) – Lecture du livre de la Genèse

L’homme s’unit à Ève, sa femme :  elle devint enceinte, et elle mit au monde Caïn. Elle dit alors : « J’ai acquis un homme avec l’aide du Seigneur ! » Dans la suite, elle mit au monde Abel, frère de Caïn. Abel devint berger, et Caïn cultivait la terre. Au temps fixé, Caïn présenta des produits de la terre en offrande au Seigneur. De son côté, Abel présenta les premiers-nés de son troupeau, en offrant les morceaux les meilleurs. Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande, mais vers Caïn et son offrande, il ne le tourna pas. Caïn en fut très irrité et montra un visage abattu. Le Seigneur dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité, pourquoi ce visage abattu ? Si tu agis bien, ne relèveras-tu pas ton visage ? Mais si tu n’agis pas bien…, le péché est accroupi à ta porte. Il est à l’affût, mais tu dois le dominer. » Caïn dit à son frère Abel : « Sortons dans les champs. » Et, quand ils furent dans la campagne, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.

Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel ? » Caïn répondit : « Je ne sais pas. Est-ce que je suis, moi, le gardien de mon frère ? » Le Seigneur reprit : « Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi ! Maintenant donc, sois maudit et chassé loin de cette terre qui a ouvert la bouche pour boire le sang de ton frère, versé par ta main. Tu auras beau cultiver la terre, elle ne produira plus rien pour toi. Tu seras un errant, un vagabond sur la terre. »

Alors Caïn dit au Seigneur : « Mon châtiment est trop lourd à porter ! Voici qu’aujourd’hui tu m’as chassé de cette terre. Je dois me cacher loin de toi, je serai un errant, un vagabond sur la terre, et le premier venu qui me trouvera me tuera. » Le Seigneur lui répondit : « Si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. »

Et le Seigneur mit un signe sur Caïn pour le préserver d’être tué par le premier venu qui le trouverait.

Adam s’unit encore à sa femme, et elle mit au monde un fils. Elle lui donna le nom de Seth (ce qui veut dire: accordé), car elle dit : « Dieu m’a accordé une nouvelle descendance à la place d’Abel, tué par Caïn. »

Pourquoi ?

Où qu’il se porte, le regard détecte le mal. On dirait un cancer qui prolifère inexorablement sur terre et dans l’humanité. Le mal détruit la vie des hommes. Il brise leur bonheur. II les fait souffrir dans leur esprit et dans leur corps. Il empêche les projets de se réaliser. II déchaîne les pires instincts. Il rend les hommes inhumains, semblables à des bêtes. Il obscurcit leur conscience. Il les détourne de Dieu et de leur mission de créateurs.

Le mal se présente sous des formes multiples. Parfois les hommes déchaînent eux-mêmes le mal : alors surviennent les guerres, les brutalités, les meurtres… D’autres fois le mal survient sans qu’ils n’y puissent rien : les catastrophes, les maladies, les éléments naturels échappant à tout contrôle.

Terrifiés et angoissés, les hommes et les femmes sont tenaillés par la question « Pourquoi le mal sur la terre ? Pourquoi ses griffes sont-elles si puissantes ? Pourquoi le mal parvient-il à se saisir de nous qui venons de l’amour de Dieu ? Pourquoi Dieu ne fait-il rien alors que nous sommes démunis et innocents ? Pourquoi et d’où surgit-il, le mal qui s’en prend à l’humanité ? »

Beauté ou laideur, douceur ou violence, haine ou accueil, guerre ou paix, tout vient de l’intérieur du cœur des hommes et des femmes. C’est là, à l’intérieur des humains que tout se joue : en cet endroit secret que personne ne sonde ni ne connaît, sauf Dieu. Jésus-Christ le dit à ses apôtres : « du cœur procèdent les mauvais desseins…” (Matthieu 15,19). I a pollution de la nature, l’oppression des peuples, la famine qu’on laisse se développer, les peuples qui s’entretuent, l’intolérance qui dresse les gens les uns contre les autres, le fanatisme religieux,  l’exclusion des pauvres : tout germe dans le cœur des humains avant d’exploser en déflagrations immenses à la surface de la terre.

Prière : Pitié pour la vie

Mon Dieu, toi qui décides,
Des fleurs, des pleurs, des rides,
Pourquoi ce ciel tout vide,
Quand nous levons les yeux !
Le monde se suicide,
Le monde est-il trop vieux,
Pitié pour notre terre,
Toi, Qui est notre père,
Arrête ta colère,
Pitié pour la Vie.

Mon Dieu, dans ton silence,
Pardonne à la violence,
Pardonne à l’insolence,
Des hommes quand ils se croient des dieux.
Redonne leur l’enfance,
Ton fils t’en prie pour eux.
Pitié pour notre terre
Pitié pour la Vie.

Nana Mouskouri

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s