« Une pause par jour » – 9 janvier 2017

20160wBaptême du Seigneur/ fin du temps de Noël – Isaïe 12 – 1 Jean 5, 1-9 – Marc 1,7-11

Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »

Et une voix se fit entendre du ciel: « Tu es mon Fils bien-aimé; je mets en toi toute ma joie.» (Marc 1, 11)

Le baptême de Jésus constitue la plaque tournante de la vie de Jésus. Il a environ 30 ans. Sa profession: charpentier. Il est célibataire. Un jour il emprunte la route des «chercheurs de Dieu» qui courent après Jean Baptiste sur les bords du Jourdain. Jésus pressent qu’un événement important va se produire dans sa vie, mais ce n’est pas clair. Il va réfléchir dans le désert de Judée pendant quarante jours. Même après cette retraite fermée, il hésite encore.

Après la sécheresse du désert, ce sera l’eau purificatrice du Jourdain. Il reçoit le baptême des mains de Jean Baptiste. C’est alors que Jésus entend une parole décisive: «Tu es mon Fils bien-aimé.» Sans amour on devient « sidatique», c’est-à-dire sans défense. Le sida n’est pas une maladie, c’est la perte de toute immunité. De la même façon, sans amour, on devient une véritable passoire. L’amour rend étanche. Comme l’écrivit bellement saint Paul: «Qui aime est patient et bon, il n’est pas envieux, ne se vante pas et n’est pas prétentieux. […] Qui aime supporte tout et garde en toute circonstance la foi, l’espérance et la patience.» (1 Corinthiens 13, 4.7) Après son baptême, Jésus s’engage dans une vie nouvelle. Il éprouve un amour qui le protège du doute, de la tristesse, de la mollesse, de l’inquiétude, de l’orgueil, de la présomption.

Après son baptême, il ne manquera qu’un tout dernier signe avant que Jésus ne commence sa vie publique. Ce signe lui sera donné à Nazareth, lorsqu’il lira le prophète Isaïe: «L’Esprit du Seigneur est sur moi, il m’a consacré pour apporter la Bonne Nouvelle aux pauvres.» (Luc 4, 18, cf lsaïe 61, 1)

Prière

Aimer, c’est être capable de dire: « Viens faire un tour chez moi. »

Aimer, c’est pouvoir dire à l’autre: «J’ai besoin de toi.»

(M. Beauchemin)

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s