« Une pause par jour » – 6 janvier 2017

192428Temps de Noël – 1 Jean 5, 5-13 – Psaume 147 (147 B) – Marc 1,7-11 ou Luc 3,23-28 – « L’Esprit, l’eau et le sang » (1 Jn 5, 5-13) – Lecture de la première lettre de saint Jean

Bien-aimés, qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? C’est lui, Jésus Christ, qui est venu par l’eau et par le sang : non pas seulement avec l’eau, mais avec l’eau et avec le sang. Et celui qui rend témoignage, c’est l’Esprit, car l’Esprit est la vérité. En effet, ils sont trois qui rendent témoignage, l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois n’en font qu’un. Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; or, le témoignage de Dieu a plus de valeur, puisque le témoignage de Dieu, c’est celui qu’il rend à son Fils. Celui qui met sa foi dans le Fils de Dieu  possède en lui-même ce témoignage. Celui qui ne croit pas Dieu, celui-là fait de Dieu un menteur, puisqu’il n’a pas mis sa foi dans le témoignage que Dieu rend à son Fils.

Et ce témoignage, le voici : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils possède la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu ne possède pas la vie.
Je vous ai écrit cela pour que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui mettez votre foi dans le nom du Fils de Dieu. 

Dieu nous a donné la vie éternelle et cette vie nous est accordée en son Fils. (1 Jean 5, 11)
Aujourd’hui, la liturgie nous offre le choix de deux textes comme lecture évangélique: le récit du baptême de Jésus, dans la version de Marc, et la généalogie de Jésus, selon Luc. Dans les deux cas, les évangélistes soulignent une dimension essentielle du temps de Noël: la nature pleinement humaine du Christ; en d’autres mots, l’incarnation du Fils de Dieu. Dans le cas du baptême, Jésus n’avait pas besoin de se soumettre à ce rituel de conversion et d’expiation du péché. Mais, en le faisant, il a manifesté son entière solidarité avec les humains. La généalogie, quant à elle, permet au Messie de s’inscrire dans la lignée d’un peuple concret et, par le fait même, dans l’histoire. C’est la manière bien particulière de Dieu de nous faire signe et de se faire proche de nous. Il va même jusqu’à nous offrir sa propre vie en partage, comme le formule si bien la première lecture: « Dieu nous a donné la vie éternelle et cette vie nous est accordée en son Fils. »

Alors que le temps de Noël tire à sa fin, prenons le temps de nous arrêter pour prendre conscience de ce cadeau inestimable que Dieu nous fait en nous offrant son propre Fils, sa propre vie. Et ce don le plus précieux, nous pouvons à notre tour le partager sans retenue, sans nous soucier de son emballage et sans crainte de le voir apparaître sur le relevé de notre carte de crédit!

Seigneur, laisse-moi te dire merci de tout mon cœur pour le don de ton Fils, source de toute vie. Ouvre mes yeux à ta présence et fais de moi un témoin de ton amour.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s