« Une pause par jour » – 5 septembre 2016

La parabole de l’ivraie

Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ.

Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l’ivraie au milieu du blé et s’en alla.

Quand la tige poussa et produisit l’épi, alors l’ivraie apparut aussi.

Les serviteurs du maître vinrent lui dire : “Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ?”

Il leur dit : “C’est un ennemi qui a fait cela.” Les serviteurs lui disent : “Veux-tu donc que nous allions l’enlever ?”

Il répond : “Non, en enlevant l’ivraie, vous risquez d’arracher le blé en même temps.

Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier.” »

Alors, laissant les foules, il vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. »

Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ;

le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais.

L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.

De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde.

Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ;

ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende !                                   

Temps de prière

St. Paul disait : « Nous ne savons pas prier comme il faut ». Alors demandons au Père de nous inspirer ce qu’il attend de nous.

 

  • Il nous arrive parfois de ne plus croire en l’avenir,

de porter des jugements durs sur notre époque et les générations nouvelles,

de traiter les autres comme de l’ivraie.

Pour qu’à l’image de Dieu,

nous sachions être patients

et confiants en l’avenir de notre société et du monde.

Seigneur nous te prions.

 

  • Beaucoup de jeunes et même beaucoup d’adultes

ont bien peu confiance en eux-mêmes,

parce qu’ils ont toujours été dévalorisés, déconsidérés et même méprisés.

Pour que notre estime et nos encouragements

les stimulent à retrouver leur assurance et leur dynamisme.
Seigneur nous te prions.

 

  • Nous avons tous nos limites et nos défauts,

 nos pauvretés et nos faiblesses.
pour que nous sachions nous apprécier,

nous aimer les uns les autres tels que nous sommes

tout en luttant ensemble contre le mal.
Seigneur nous te prions.

 

Dieu notre Père, toi le maître de toute vie, tu nous as envoyé ton fils Jésus pour semer dans nos coeurs la merveilleuse semence de la Bonne Nouvelle. Tu sais combien l’ivraie nous surprend vite… Que ta Parole mette en nous le désir de grandir selon ton Esprit et nous conduise sur les chemins de ton Royaume. Nous te le demandons par ton Fils Jésus, bien-aimé de toi et de l’Esprit-Saint depuis toujours et pour les siècles des siècles. Amen!

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s