« Une pause par jour » – 5 juillet 2016

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux » – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 9, 32-38)

En ce temps-là, voici qu’on présenta à Jésus un possédé qui était sourd-muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler. Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! » Mais les pharisiens  disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

L’ampleur de la tâche.

Jésus parcourt le pays et accomplit des guérisons. Sensible à la détresse humaine, il constate l’ampleur de la tâche et prie pour que d’autres l’aident à soulager les maux de son peuple. Or, malgré le bien qu’il répand sur son passage, son action suscite méfiance et jalousie: on le suspecte d’être de mèche avec les démons. Cette incapacité de certains à accueillir l’action de Dieu, en se repliant dans la peur et la jalousie, contribue à perpétuer les situations de mal et d’injustice. Mais chaque geste compte et chaque ouvrière et ouvrier est important: dès qu’un nouveau ou une nouvelle se met à la tâche, la moisson s’accroît et l’injustice recule.

Si je pouvais ouvrir mon cœur et voir ce que Jésus y voit, je suivrais chaque jour ce qu’il me demande pour supprimer mes problèmes :
 » Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans la moisson  » ; je dois prêter main forte à la moisson pour m’assurer que les bergers ne manquent pas à l’Eglise. Si je pouvais voir avec les yeux du Christ, je saurais que beaucoup d’hommes sont prêts à tomber dans ses bras si seulement quelqu’un les attirait. Pas besoin de grands discours ni d’apologétique. Ils ne veulent que s’entendre dire : » Par ici », et ils suivront. Ne craignons pas d’être des apôtres ; nombreux sont ceux qui attendent ce que nous avons à dire et non ce que nous pensons.

Prière

Seigneur, mon Dieu,
tu m’appelles à marcher ta suite.
Tu chemines à mes côtés.
Aide-moi à me dépouiller de moi-même
afin de vivre la vie
que tu me donnes
et de trouver ma liberté
en devenant ton disciple.
Donne-moi, Seigneur, avec toi,
de devenir responsable de ma vie,
de faire fructifier mes talents
au service des autres,
d’être disponible à tes appels
et de ne cesser
de te faire confiance
en t’abandonnant mon avenir.

Seigneur, augmente ma foi,
aiguise mon attention à t’écouter
et ma joie à t’obéir.
A l’exemple de Marie,
apprends-moi
à accepter de ne pas tout comprendre
tout de suite.
Fais de mon histoire,
unique et spécifique,
une histoire d’amour.
Seigneur, je veux te prier
et contempler ton visage
dans le silence de l’amour.
Parle, Seigneur, ta servante écoute.

Laure, étudiante

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s