« Une pause par jour » – 29 juin 2016

Fête des apôtres Pierre et Paul : « Tu es Pierre, et je te donnerai les clés du royaume des Cieux » – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 16, 13-19)

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes.»
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Fonder sa vie sur une parole

Dans l’évangile de ce jour, Jésus interpelle ses disciples. Deux questions peu anodines qui appellent des réponses variées, et l’étonnante parole de foi de l’Apôtre Pierre. S’il fallait actualiser ces questions de Jésus pour chacun de nous aujourd’hui, elles seraient sans doute d’abord une invitation à nous dire ce qui est dit de Jésus dans nos lieux de travail, sur nos campus universitaires, dans nos familles, dans nos communautés.

Qu’entendons-nous dire de Jésus autour de nous ? Ensuite, il nous faudrait risquer une parole, une réponse d’un autre ordre : pour moi, qui est Jésus Christ? Curieusement, à celui qui s’efforce de répondre, à celui qui prend les moyens de trouver une réponse, Jésus donne la grâce de savoir le nommer. Ainsi en est-il de l’Apôtre Pierre. La réponse de Pierre est étonnante. Elle s’élève et s’affirme au milieu d’une cacophonie : «Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant!» déclare Pierre. Qui est bien loin des théories. Il ne suppose pas, il s’engage. Sa parole est profession de foi qui embarque dans son sillage la vie entière d’un homme. Pierre prend le risque de laisser parler en lui l’Esprit. Il devient croyant.

Être croyant, c’est aujourd’hui encore prendre le risque de se mettre à l’écoute de l’Esprit qui parle au cœur de toute vie. C’est laisser résonner au cœur d’une existence la question que Jésus pose à Pierre : «Pour toi, qui suis-je ?» Devant pareille question, il n’est pas possible, à l’image de l’Apôtre Pierre, de faire l’économie du risque. Risquer sa vie sur une parole, risquer sa vie sur la parole de celles et ceux qui, pour nous, ont été témoins du Christ ressuscité, voilà qui fonde toute notre existence.

Prière

Qu’il est bon, Seigneur de tout amour,

de nous unir à l’action de grâce de ton Eglise

qui te rend hommage pour ses deux piliers

que sont les apôtres Pierre et Paul.

Après leur rencontre avec le Ressuscité,

tous deux ont relevé le défi de la mission, chacun à leur manière.

Et maintenant, chacun à notre manière,

ils nous inspirent dans notre propre mission

de proclamer ton royaume en ce monde.

Gloire à toi, Seigneur, pour ces pionniers.

Gloire à toi pour les saints et les saintes

Du monde entier et de tous les temps,

Par ton Fils, Jésus, notre Seigneur. AM

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s