« Une pause par jour » – 27 juin 2016

« Suis-moi » – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 8, 18-22)

En ce temps-là, Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive. Un scribe s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » Mais Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. » Un autre de ses disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. »

Un engagement total

Quand deux personnes se rencontrent, «tombent en amour» et décident de fonder une famille, elles n’imaginent habituellement pas les moments pénibles qu’elles auront à vivre ensuite: les nuits perturbées par les pleurs des jeunes enfants, les difficultés d’allier travail et famille, les soucis d’argent, la maladie… Et il est bien qu’il en soit ainsi. Oseraient-elles s’engager dans l’aventure si elles voyaient tout d’avance? En même temps, plus leur amour, plus leur engagement l’un envers l’autre sera solide, plus elles auront la force de faire face ensemble aux imprévus.

C’est ce que Jésus enseigne à ceux et celles qui veulent le suivre: leur parcours ne sera pas facile et nécessite un engagement total. Cet engagement ne consiste pas d’abord à faire quelque chose, mais à vivre une relation. Plus leur amour sera entier pour celui qu’ils reconnaissent comme l’envoyé de Dieu, moins le manque «d’endroit où reposer sa tête» sera pénible à supporter.

Mais comment savoir si l’on est entier dans son engagement au sein de la relation avec Dieu et son Fils ? La  fidélité au Seigneur se manifeste dans notre attitude à l’égard des autres. Impossible de nous donner entièrement dans une relation avec Dieu si nous traitons les autres comme quantité négligeable. L’attention aux autres est le baromètre de notre amour pour Dieu et son Fils, le signe visible. Pour celui ou celle qui se nourrit de l’illusion d’aimer Dieu sans s’occuper des autres, la chute sera vertigineuse.

Prière

Seigneur, je sais que je n’ai pas toujours répondu à ton appel, que je t’ai un peu « oublié »…

Pardonne-moi ces rendez-vous manqués, ces infidélités.

Et permets que je puisse te suivre malgré mes limites et mes faiblesses.

Gabrielle (mère de famille)

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s