« Une pause par jour » – 10 juin 2016

« Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère » – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 5, 27-32)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.     Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne. Il a été dit également : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de  répudiation. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère. »

Plus que le droit, l’amour est premier

Chacun sait les valeurs affirmées aujourd’hui par toutes les démocraties : liberté, égalité, fraternité. Cet idéal, basé sur le droit, cache mal une autre réalité : celle où prédomine le profit, l’instinct de domination, une soif de consommation…

Beaucoup (personnes, associations, communautés diverses) luttent contre la corruption, contre la fascination des biens matériels, contre les violences exercées sur les faibles.

Ces efforts expriment, dans une société sécularisée, une part de l’idéal évangélique.

Aujourd’hui, il nous est rappelé les exigences d’un comportement conforme aux orientations du Christ. Celles-ci ne sont pas basées sur le droit, mais sur l’amour. Il ne s’agit pas seulement d’ « observer les commandements », mais de vivre selon la sagesse de l’Evangile :

Le monde de l’argent pourrit les relations humaines ; s’en libérer, c’est vivre.

La séparation imposée par le mari pour choisir une nouvelle épouse provoque chez la femme abandonnée la misère et la dépendance (l’inverse peut se produire aussi) ; ce divorce-là n’est pas tolérable.

Une seule référence : Dieu est Amour. L’homme « sera » à son image.

Demandons à l’Esprit de nous aider à passer de notre fausse image de Dieu à celle qu’il nous offre en Jésus Christ. Comme les disciples, rassemblons-nous autour de Jésus sur la montagne et demandons-lui de nous rendre adultes dans la foi. N’oublions pas que la folie de la croix du Christ a révélé la sagesse de Dieu.

Prière

Seigneur, hommes et femmes, tu nous as créés et tu as donné ta loi de l’amour. Accorde-nous aussi ton Esprit d’amour pour la respecter. Qu’il nous aide à protéger ton projet pour l’homme et la femme, afin que par l’amour et le don mutuel, ils appellent ensemble à la vie.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s