« Une pause par jour » – 11 mai 2016

« Qu’ils soient un comme nous-mêmes  – Évangile de Jésus Christ selon saint Jean»  (Jn 17, 11b-19)

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.  Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde. Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde. Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »

L’amour de Dieu est parmi nous

L’Évangile nous montre Jésus, au cours de sa dernière nuit, en conversation intime avec son Père. Sa prière, cependant, est centrée sur les disciples et prononcée à voix haute ; une même intimité avec le Père leur sera donnée en partage.

Le Père saint a envoyé son Fils. Le Fils a fait connaître le Père, source de tout don. Pour ses disciples, Jésus se sanctifie : il donne sa vie en faveur de ceux que le Père lui a confiés. Par sa libre obéissance au Père jusqu’à la croix, il leur ouvre l’accès au Dieu saint. Avant de s’offrir, il demande au Père de garder les disciples fidèles pour qu’ils soient un. Être gardé fidèle, ce n’est pas simplement être soutenu contre les pièges du Malin; c’est surtout grandir dans le consentement au don de Dieu et dans la communion divine.

Ainsi pour ceux qui obéissent à sa Parole, la prière de Jésus donne l’assurance de sa présence au milieu d’eux et de son intercession auprès du Père. Nous apprenons qu’il nous faut accueillir le don de Dieu, la sainteté, et vivre l’amour fraternel, à l’image de la relation d’intimité du Père et du Fils. Nous sommes tous appelés à nous laisser transformer de l’intérieur, à grandir à l’image de Dieu, en sachant que cette ressemblance ne s’accomplit que si nous sommes en relation d’amour avec nos frères.

La sainteté est un don de Dieu à recevoir et c’est en même temps, comme tout don, une responsabilité : par leur amour fraternel, leur unité, les disciples continuent la mission du Fils. «Nous avons reconnu et nous avons cru que l’amour de Dieu est parmi nous. Dieu est Amour: celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui.» (1 Jn 4, 16)

Sachons donc libérer en nous l’amour, pour que, par nous, l’amour de Dieu continue d’être révélé au monde…

Prière d’évangile

Toi qui nous fais don de ta Parole, et qui as souffert notre abandon,

garde‑nous fidèles, Seigneur Jésus, car tu es avec nous.

Toi qui nous laisses affronter les épreuves de ce temps,

garde‑nous confiants, Seigneur Jésus, car tu es avec nous.

Toi qui t’es consacré toi‑même  pour que le Père nous consacre,

garde‑nous ouverts à la vérité, Seigneur Jésus, car tu t’es consacré pour nous.

Neuvaine de prière à l’Esprit-Saint

Sixième jour : Demandons au Seigneur le don de connaissance

En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » Mt 11, 25-30

Pape François : « On ne peut persévérer dans une évangélisation fervente, si on n’est pas convaincu, en vertu de sa propre expérience, qu’avoir connu Jésus n’est pas la même chose que ne pas le connaître, que marcher avec lui n’est pas la même chose que marcher à tâtons, que pouvoir l’écouter ou ignorer sa Parole n’est pas la même chose, que pouvoir le contempler, l’adorer, se reposer en lui, ou ne pas pouvoir le faire n’est pas la même chose. » EG 266

Notre Père, Je vous salue Marie

Viens Esprit Saint

Prière : Réponds à notre prière, Dieu tout-puissant, et comme au jour de la Pentecôte, que le Christ, lumière de lumière, envoie sur ton Église l’Esprit de feu : Qu’il éclaire le cœur de ceux que tu as fait renaître, et les confirme dans ta grâce.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s