« Une pause par jour » – 10 mai 2016

« Père, glorifie ton Fils » – Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 17, 1-11a)

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.  Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. J’ai manifesté ton nom  aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé.

Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »

L’heure du Christ

La méditation du Christ, dans son échange avec son Père, modifie la relation de Dieu avec l’humanité. L’heure du Christ change notre relation au temps, il s’agit d’entrer dans le temps et même, davantage, d’entrer dans la vie éternelle. Non pas dans le lointain mais déjà dans « l’aujourd’hui de Dieu » pour ceux qui le connaissent et connaissent celui que Dieu a envoyé. Quel programme ! L’heure du Christ ne fait pas du Père le grand horloger manipulateur de l’humanité depuis les origines, et la vie éternelle n’est plus une promesse repoussée à une fin des temps bien vague et hors du temps. La vie éternelle s’inscrit dans une démarche de foi qui est commencée pour chacun quand l’approfondissement de la connaissance du Père et du Christ change notre relation à Dieu, à l’humanité et au monde. Glorifier le Père, comme le Christ sait le faire, mais aussi transformer le monde puisqu’il nous est confié pour le transformer. L’énormité est dans cette certitude : le Christ prie pour ses disciples, pour nous, et il trouve sa gloire en nous ! Participer de sa divinité n’est pas une utopie, c’est entrer dans une double responsabilité : celle de glorifier celui qui donne sens à la vie et celle de prendre des risques à cause du nom du Christ. Le temps entre Ascension et Pentecôte invite à oser la prière fraternelle d’un seul cœur et à témoigner sans hésitation de l’amour du Père et du Fils dans l’Esprit. C’est bien le Dieu en relation qui change nos propres relations et nous donne l’audace d’habiter ce monde que Dieu aime pour le transformer !

Prière

Seigneur Jésus, dans cette ultime prière,

tu parles à la fois de l’œuvre du Père en son Fils

et de l’œuvre du Fils à travers ses disciples.

Dans ta vie filiale, tu as manifesté la gloire du Père

en nous faisant connaître son vrai visage.

Tu demandes aussi au Père de te glorifier, toi,

au moment où tu vas affronter la mort en croix.

En cette heure suprême, tu penses à tes disciples d’hier et d’aujourd’hui.

Tu nous rappelles que c’est le Père qui t’a envoyé dans le monde,

que tes paroles sont les siennes,

et que ceux qui les reçoivent ont en partage la vie éternelle.

Ravive en nous le désir et la force de te suivre.

Puisse l’Esprit Saint, répandu dans nos cœurs,

unir notre prière à la tienne et nous élever

à la hauteur de ton amour pour nous !

Prière de neuvaine à l’Esprit-Saint

Cinquième jour : Demandons au Seigneur le don de force pour que notre vie témoigne de notre foi au Christ.

Me voici déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. Je me suis bien battu, j’ai tenu jusqu’au bout de la course, je suis resté fidèle… Il m’a rempli de force pour que je puisse jusqu’au bout annoncer l’Evangile et le faire entendre à toutes les nations païennes. J’ai échappé à la gueule du lion ; le Seigneur me fera encore échapper à tout ce qu’on fait pour me nuire. Il me sauvera et me fera entrer au ciel, dans son Royaume. A lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen. 2 Timothée 4, 6…18

Pape François : Parfois, nous sommes tentés d’être des chrétiens qui se maintiennent à une prudente distance des plaies du Seigneur. Pourtant, Jésus veut que nous touchions la misère humaine, la chair souffrante des autres. Il attend que nous renoncions à chercher ces abris personnels ou communautaires qui nous permettent de nous garder distants du coeur des drames humains, afin d’accepter vraiment d’entrer en contact avec l’existence concrète des autres et de connaître la force de la tendresse. EG 270

Notre Père, Je vous salue Marie

Viens Esprit Saint

Prière : C’est ton Esprit qui nous conduit, Seigneur, c’est toi qui prends soin de nous; montre-nous ta miséricorde, soit favorable à nos prières : que toujours tes bienfaits viennent soutenir notre foi.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s