« Une pause par jour » – 23 avril 2016

« Celui qui m’a vu a vu le Père » – Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 14, 7-14)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux- tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

Connaître le Père.

La parole de Dieu en ce jour affirme que le chemin vers Dieu passe par Jésus. Car ce que nous cherchons, c’est Dieu. Bien sûr, un grand nombre de personnes sur la terre arriveront à Dieu sans passer par Jésus, parce qu’il ne leur a pas été annoncé. Ils trouvent d’autres chemins. Mais pour nous qui avons reçu cette Bonne Nouvelle, il ne peut pas en être autrement. Pouvons-nous tourner le dos au visage humain que Dieu a choisi ?

On évite parfois de témoigner de sa foi sous prétexte qu’on ne connaît pas assez Dieu: «Je n’ai pas de diplôme en théologie, je n’ai pas de formation en pastorale, etc.» Pourtant, le cœur de chacun et chacune n’est-il pas rempli d’expériences vivantes et vivifiantes qui sont autant de manifestations de la présence et de l’action de Dieu dans une vie? N’est-ce pas tout aussi valable qu’un diplôme — quoiqu’il ne faille pas le négliger — pour en arriver à s’exprimer de manière crédible et enthousiaste sur sa relation au Père? Le disciple qui sait demeurer dans la joie de l’Esprit, malgré les rejets et les incompréhensions, porte un témoignage de sa connaissance de Dieu. Il accomplit ainsi des œuvres aussi grandes que Jésus lui-même, sinon plus grandes.

Regardons l’histoire de l’Eglise. Jésus s’est adressé à quelques milliers d’hommes. Ses disciples en ont touché des millions. Regardons les saints. Animés d’une foi sincère et profonde, nombre d’entre eux ont vu leurs prières, pourtant audacieuses, exaucées ! Certes, la réalisation de nos prières ne dépend pas seulement du degré de notre foi. Nous n’avons pas de prière sur Dieu, mais il se laisse toucher par une foi désireuse de déplacer les montagnes.

Prière

Père très saint, comme cet ami parti trop tôt, ton Fils nous quitte en silence. Pourtant sa présence reste en nous avec joie. La joie de le savoir près de toi, dans ton amour éternel. Seigneur, continue d’embraser nos vies par ta lumière fidèle.

Bernard, groupe biblique  (Rhône)

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s