« Une pause par jour » – 18 février 2016

« Quiconque demande reçoit » – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 7, 7-12)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on  ouvrira. Ou encore : lequel d’entre vous donnera une pierre à son fils quand il lui demande du pain ? ou bien lui donnera un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. »

 Patience, patience …

« Demande-le comme il faut », dira la mère à l’enfant qui pleure pour obtenir une friandise. Puis, une fois entendue la demande, elle donne à son enfant ce qui est bon pour lui. C’est ainsi que l’enfant apprend à faire confiance à sa mère qui répond à ses désirs de bonne manière.

Nous avons confiance en Dieu qui répond à notre prière. Tout dépend cependant de ce que nous lui demandons. Dieu n’est pas un magicien qui nous accorde la santé même si nous faisons tout pour nous rendre malades. C’est dans le cœur qu’il agit. Si nous lui demandons la paix, nous prenons le risque qu’il fasse de nous des artisans de paix. Si nous lui demandons la conversion d’une fille qui gâche sa vie, nous risquons de parvenir à des comportements qui encouragent cette fille à se reprendre. Quoique, nous le savons bien, Dieu respecte la liberté humaine et ne force personne à se convertir.

C’est une histoire de patience. «Cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira la porte.» Il faut souvent bien du temps pour trouver la solution d’un problème ou être reçu par quelqu’un que l’on veut consulter: un médecin, un éditeur, un député…

Il en est ainsi dans notre vie de foi. Nous ne pénétrons le mystère de l’amour incommensurable et infini de Dieu que si nous nous donnons les moyens de l’approfondir. L’étude, la lecture, la prière nous permettent de nous laisser envelopper par ce mystère. Nous entrons en relation avec Dieu si nous consacrons du temps à le contempler, à le reconnaître Père, Sauveur, Lumière… Chercher Dieu, frapper à sa porte, c’est tout cela.

Prière de Grégoire de Naziance

Seigneur, continue à me donner, pour que je puisse partager.
Continue à me pardonner pour que je sache être indulgent.
Continue à m’interpeller, pour que je ne m’enferme pas en moi-même.
Continue à me demander pour que je ne capitalise pas.
Continue à me bousculer, pour que je ne m’installe pas.
Et prends patience avec moi, pour que je ne me lasse pas de Te servir.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s