« Une pause par jour » – 8 février 2016

« Tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau étaient sauvés » – Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 6, 53-56) 

En ce temps-là, après la traversée, abordant à Génésareth, Jésus et ses disciples accostèrent. Ils sortirent de la barque, et aussitôt les gens reconnurent Jésus : ils parcoururent toute la région, et se mirent à apporter les malades sur des brancards là où l’on apprenait que Jésus se trouvait. Et dans tous les endroits où il se rendait, dans les villages, les villes ou les campagnes, on déposait les infirmes sur les places. Ils le suppliaient de leur laisser toucher ne serait-ce que la frange de son manteau. Et tous ceux qui la touchèrent étaient sauvés.

Dieu est présent.

Par son Fils Jésus, Dieu s’approche de nous; les évangiles en rendent compte de diverses manières, dont les nombreuses guérisons qui démontrent sa bonté envers tous et toutes. Elle est fascinante – peut-être même dérangeante pour nos esprits rationalistes – cette faculté de guérison unanimement reconnue de Jésus ! La confiance des malades, de leur famille, nous montre bien que le salut apporté par Jésus a à voir avec la santé. Jésus a guéri d’une manière tout à fait extraordinaire.

Mais qu’en est-il aujourd’hui? Nous ne pouvons toucher la frange du manteau de Jésus, soit, mais c’est toujours la foi qui sauve, qui guérit et enlève le péché. Le Ressuscité est présent dans son Eglise par la prière, les sacrements, la communauté croyante… Le Christ est toujours présent et agissant; c’est notre regard de foi qui doit grandir et s’accentuer. Plus nous permettons au Christ d’entrer dans notre vie et de la transformer, plus nous en tirerons des fruits heureux pour nous et notre entourage.

Comme chrétien, comme disciple, j’ai à participer à ce ministère de guérison. D’abord en reprenant avec plus de foi ce refrain qui parcourt tout l’Evangile : Seigneur, guéris-moi ! guéris-moi de la faiblesse de ma foi ! Ensuite, guéris-moi pour que je sois plus audacieux dans le témoignage de l’efficacité réelle de ton Nom : que ma propre foi de disciple soit comme la frange de ton manteau.

Prière avec Marie pour les Malades :

Soyez au chevet de tous les malades du monde,
De ceux qui, à cette heure, ont perdu connaissance et vont mourir,
De ceux qui viennent de commencer leur agonie,
De ceux qui ont abandonné tout espoir de guérison,
De ceux qui crient et pleurent de douleur,
De ceux qui ne parviennent pas à se soigner faute d’argent,
De ceux qui voudraient tant marcher et demeurent immobiles,
De ceux qui voudraient se coucher et que la misère force à travailler,
De ceux qui cherchent en vain dans leur lit une position moins douloureuse,
De ceux que torturent les soucis d’une famille en détresse,
De ceux qui doivent renoncer à leur plus cher projet d’avenir,
De ceux, surtout, qui ne croient pas à une vie meilleure,
De ceux qui se révoltent et maudissent Dieu,
De ceux qui ne savent pas que le Christ, douloureusement délaissé sur la Croix, a souffert comme eux et pour eux. Amen

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s