« Une pause par jour » – 20 novembre 2020

Première lecture – « Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je le dévorai » (Ap 10, 8-11) – Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, la voix que j’avais entendue, venant du ciel, me parla de nouveau et me dit : « Va prendre le livre ouvert dans la main de l’ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre. » Je m’avançai vers l’ange pour lui demander de me donner le petit livre. Il me dit : « Prends, et dévore-le ; il remplira tes entrailles d’amertume, mais dans ta bouche il sera doux comme le miel. » Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je le dévorai. Dans ma bouche il était doux comme le miel, mais, quand je l’eus mangé, il remplit mes entrailles d’amertume. Alors on me dit : « Il te faut de nouveau prophétiser sur un grand nombre de peuples, de nations, de langues et de rois. » – Parole du Seigneur.

Psaume 118 (119), 14.24, 72.103, 111.131

R/ Qu’elle est douce à mon palais, ta promesse ! (Ps 118, 103a)

Je trouve dans la voie de tes exigences
plus de joie que dans toutes les richesses.
Je trouve mon plaisir en tes exigences :
ce sont elles qui me conseillent.

Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche,
plus qu’un monceau d’or ou d’argent.
Qu’elle est douce à mon palais ta promesse :
le miel a moins de saveur dans ma bouche !

Tes exigences resteront mon héritage,
la joie de mon cœur.
La bouche grande ouverte, j’aspire,
assoiffé de tes volontés.

Evangile – « De la maison de Dieu, vous avez fait une caverne de bandits » (Lc 19, 45-48) – Alléluia. Alléluia. Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ; moi, je les connais, et elles me suivent. Alléluia. (Jn 10, 27) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait : « Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait. – Acclamons la Parole de Dieu.

Jésus, Temple nouveau

L’Église, c’est Jésus Christ répandu à travers le monde par la présence et l’action des chrétiens. L’Église, c’est aussi Jésus Christ célébré par tous ceux qui croient en lui, spécialement par l’Eucharistie qui nous rassemble tous les dimanches pour nourrir notre foi. L ‘Église, c’est Jésus Christ qui continue à construire son Royaume dans notre monde actuel, royaume d’amour, de justice et de paix, en attendant le jour de sa pleine réalisation à la fin des temps.

Dieu n’est donc pas enfermé dans nos églises de pierre ou de ciment.  Au temps de l’Ancien Testament, le temple de Jérusalem était le signe visible de la présence de Dieu au milieu de son peuple.  Avec la venue de Jésus, comme l’évangile nous le laisse entendre, ce temple n’avait plus de raison d’être ; c’était Jésus lui-même en personne qui était le signe de la présence de Dieu sur toutes les routes de Palestine.  Et à partir de la Pentecôte, ce sont les chrétiens eux-mêmes qui allaient devenir les signes de la présence de Jésus dans le monde.

Sommes-nous des signes vrais de Jésus vivant en nous ? des signes de son amour ? des signes de fraternité et de réconciliation ? des signes de respect de tout homme quel qu’il soit? des signes de courage et de persévérance même dans les périodes difficiles à vivre ? – Église vivante de Jésus Christ, nous risquons toujours de trahir le Seigneur par nos égoïsmes, nos prétentions ou nos médiocrités.  Il nous faut sans cesse nous remettre en face de l’Évangile pour redevenir de vrais témoins du Christ qui vit en nous. Que l’Esprit-Saint nous aide et soit notre force.

Prière

Que l’univers est grand, Seigneur!  II chante ta gloire et ta présence l’habite.

Ne nous laisse pas profaner ton oeuvre.

Ne nous laisse pas détruire ce que tu fis avec amour.

Que l’univers est grand, Seigneur!

Plus grand encore, Seigneur, le temple de ton Corps.

Garde‑nous en ton mystère.

Ne nous laisse pas lui préférer argent, succès, plaisir.

Fais‑nous grandir en toi, Seigneur, comme un peuple saint, un peuple libre.

Humblement, dans le silence

Humblement, dans le silence de mon cœur,

Je me donne à toi, mon Seigneur !

 1.     Par ton amour, fais-moi demeurer

        Humble et petit devant toi.

2.     Enseigne-moi ta sagesse, ô Dieu,

        Viens habiter mon silence.

3.     Entre tes mains, je remets ma vie,

        Ma volonté, tout mon être.

4.     Je porte en moi ce besoin d’amour,

        De me donner, de me livrer sans retour.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s