« Une pause par jour » – 12 septembre 2020

Le Saint Nom de Marie

Première lecture – « La multitude que nous sommes est un seul corps, car nous avons tous part à un seul pain » (1 Co 10, 14-22) – Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Mes bien-aimés, fuyez le culte des idoles. Je vous parle comme à des personnes raisonnables ; jugez vous-mêmes de ce que je dis. La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas communion au sang du Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas communion au corps du Christ ? Puisqu’il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps, car nous avons tous part à un seul pain. Voyez ce qui se passe chez les Israélites : ceux qui mangent les victimes offertes sur l’autel de Dieu, ne sont-ils pas en communion avec lui ? Je ne prétends pas que la viande offerte aux idoles ou que les idoles elles-mêmes représentent quoi que ce soit. Mais je dis que les sacrifices des païens sont offerts aux démons, et non à Dieu, et je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons. Vous ne pouvez pas boire à la coupe du Seigneur et en même temps à celle des démons ; vous ne pouvez pas prendre part à la table du Seigneur et en même temps à celle des démons. Voulons-nous provoquer l’ardeur jalouse du Seigneur ? Sommes-nous plus forts que lui ? – Parole du Seigneur.

Psaume 115 (116b), 12-13, 17-18

R/ Seigneur, je t’offrirai
le sacrifice d’action de grâce. (Ps 115, 17a)

Comment rendrai-je au Seigneur
tout le bien qu’il m’a fait ?
J’élèverai la coupe du salut,
j’invoquerai le nom du Seigneur.

Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce,
j’invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple.

Evangile – « Pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Lc 6, 43-49) – Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia. (Jn 14, 23) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit. Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces. L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. Et pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” et ne faites-vous pas ce que je dis ? Quiconque vient à moi, écoute mes paroles et les met en pratique, je vais vous montrer à qui il ressemble. Il ressemble à celui qui construit une maison. Il a creusé très profond et il a posé les fondations sur le roc. Quand est venue l’inondation, le torrent s’est précipité sur cette maison, mais il n’a pas pu l’ébranler parce qu’elle était bien construite. Mais celui qui a écouté et n’a pas mis en pratique ressemble à celui qui a construit sa maison à même le sol, sans fondations. Le torrent s’est précipité sur elle, et aussitôt elle s’est effondrée ; la destruction de cette maison a été complète. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Le bon comme le mal viennent du coeur

Pour Jésus, rien de ce qui entre dans l’être humain ne peut le rendre mauvais. Ce qui sort de la bouche est ce qui vient du cœur. S’il en sort le bien, c’est que la personne est ancrée dans la source du bien. S’il en sort du mal, c’est que la fondation n’est pas posée sur des bases solides ou bien que le contact avec le roc s’est fragilisé. Comment ne pas revenir à cette vérité toute simple? Nous pourrions ainsi nous détourner du mensonge, de la corruption, des fraudes, de la domination et de l’injustice.

Il faut donc changer notre cœur. Car c’est de lui que sortent le bon et le mauvais de l’homme, dit Jésus.

Vous pouvez trouver le meilleur régime politique; si les responsables ne sont pas honnêtes, il y aura corruption, nomenklatura, pots de vin: C’est le cœur qui doit changer.

Les savants peuvent faire des trouvailles étonnantes; s’il n’y a pas une volonté éthique, elles seront détournées en domination des forts sur les faibles (les handicapés, les vieillards seront éliminés). C’est le cœur qui doit changer.

Vous pouvez faire des lois pour «aider» les couples: des séparations, des divorces à la carte; si le sens des responsabilités est absent, c’est la souffrance garantie pour ceux qui aiment le plus. C’est le cœur qu’il faut changer.

 Prière

Seigneur notre Dieu, en Jésus ton Fils, tu nous révèles ta miséricorde. Sur l’arbre de la croix, il nous a donné le fruit de son amour. Donne-nous un cœur rempli du même amour. Par Jésus, vivant pour les siècles des siècles. Amen !

La coupe que nous bénissons

Refrain
La coupe que nous bénissons
Est communion au sang du Christ.
Le pain que nous avons rompu
Est communion au corps du Christ.
Alors qu’il n´y ait qu’un seul pain,
Ne soyons plus qu’un même corps !
Alors qu´il n´y ait qu’une coupe,
Soyons tous du même sang !

1
Venez, mangez de ce pain, buvez de ce vin préparés pour vous :
Celui qui vient à moi n´aura jamais soif, n’aura jamais faim !
2
Venez et voyez les merveilles de votre Dieu !
Venez, dans la joie, puiser aux sources de la vie !
3
Venez, venez à moi, vous qui peinez sous le fardeau !
Sur vous prenez mon joug car je suis doux et humble de cœur.
4
Mon joug est aisé, mon fardeau est léger :
Venez, vous trouverez le repos de vos âmes !
5
Allez, vous aussi, travailler à ma vigne :
Allez de par le monde et proclamez mon Évangile !

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s