La prière parapluie

Ferme ton parapluie, mon frère,

la prière n’est pas un parapluie ;

Dieu ne vend pas de parapluie,

ma soeur,

il aime trop le vent !

 

J’avais peur de me mouiller

je me croyais à l’abri

sous ma prière parapluie ; 

mais tu m’as éclaboussé

par dessous, Seigneur ; 

la rafale est venue de côté,

et le parapluie troussé ! 

 

J’avais cru, sous le parapluie

que tu te tenais toi aussi,

toi le maître de l’Esprit…

Un p’tit coin d’parapluie

un p’tit coin de paradis 

c’était ma chance…

 

J’ai ouvert les yeux,

personne sous le parapluie.

Personne que moi,

un homme au sec,

un homme sec

doigts crispés sur le manche

de la prière parapluie.

 

Viens !

maître du vent et de l’Esprit,

emporte aux quatre coins du vent

mon ridicule parapluie

et ma prière paravent ! 

 

Toi, le Dieu des sans-parapluie

pousse-moi dehors,

dans le vent,

mouille-moi, Seigneur !

 

Mais donne-moi, en même temps

la joie et la force

de ceux que tu trempes

de l’Esprit ! 

Olivier FABRE

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s