Quelques précisions sur la fête des Rameaux de ce dimanche !

Un certain nombre d’entre vous se posent des questions concernant les rameaux bénits. Nous vous proposons un bref résumé sur la question en ces moments spéciaux.

Bonne semaine Sainte et déjà joyeuse fête de Pâques dans le confinement mais dans la joie !

  1. Dimanche des Rameaux
Les rameaux cueillis par les fidèles et apportés dans leurs maisons seront considérés comme bénits, par association spirituelle aux offices célébrés en privé et diffusés par les médias.


Bien qu’il n’y ait pas de célébrations publiques, quelques célébrations avec seulement quelques personnes sont prévues en vue des diffusions à la radio, à la télévision ou en livestream. Elles se dérouleront en cercle fermé et dans le respect de la distance de sécurité prescrite. Les rameaux bénits ne seront mis à disposition ni à l’intérieur ni à l’extérieur de l’église. Il y a pour cela une double raison. Une raison liturgique : ces rameaux font partie de la liturgie du dimanche des Rameaux. Une raison préventive : éviter tout rassemblement.

Source : Diocèse de Namur

  1. Il n’y aura pas de distribution de rameaux cette année. Beaucoup de personnes y sont attachés, mais quelle est la signification d’avoir une branche de rameaux à la maison ?

La procession des Rameaux, au début de la liturgie du Dimanche des Rameaux, est un rite, un geste symbolique qui fait mémoire de l’entrée de Jésus à Jérusalem, six jours avant la pâque juive. Pour accueillir Jésus et l’acclamer, la foule prend des rameaux et crie : « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » (Mt 21, 9). Au cours de la liturgie, il s’agit du même signe d’acclamation et d’accueil.

Par la procession des Rameaux, on bénit le Christ pour sa venue, lui qui va entrer dans sa mort et sa résurrection. Le fait que le buis, chez nous, demeure vert longtemps, est déjà comme un signe de la résurrection.

Comme tous les objets qu’on utilise en liturgie, les rameaux peuvent nous aider à ouvrir notre cœur à l’action de Dieu, mais ils n’agissent pas par eux-mêmes, de façon magique. Ce ne sont pas les objets comme tels qui agissent et qui sauvent, mais Dieu. Ils en sont les signes.

Peut-on remplacer les rameaux par autre chose ?

Oui, c’est le cas dans d’autres régions. Pourquoi chez soi, cette année, ne pas recueillir des branchages dont les feuilles sont justement en train d’éclore et les placer à la maison, à son balcon ? Les enfants peuvent aussi faire un dessin des rameaux. Rien n’empêche d’organiser une liturgie à la maison, au cours de laquelle on pourra utiliser ces signes.

Source : « Vivre Pâques autrement – Mgr Jean-Luc Hudsyn, évêque référendaire pour la liturgie – Journal Dimanche N°14 du 5 avril 2020. »

  1. Les rameaux seront-ils bénits ?

Il faut éviter toute célébration publique. Mais les rameaux cueillis par les fidèles et apportés dans leurs maisons seront considérés comme bénits, par association spirituelle aux offices célébrés en privé et diffusés par les médias.

Source : Diocèse de Liège

Merci au blog de l’unité pastorale « Paliseul Saint-Joseph » pour avoir publié ce article concernant la fête des Rameaux à vivre en cette année particulière ! V.P.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s