« Une pause par jour » – 3 juin 2019

Première lecture – « Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’Esprit Saint ? » (Ac 19, 1-8) – Lecture du livre des Actes des Apôtres

Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ; il arriva à Éphèse, où il trouva quelques disciples. Il leur demanda : « Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’Esprit Saint ? » Ils lui répondirent : « Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y a un Esprit Saint. » Paul reprit : « Quel baptême avez-vous donc reçu ? » Ils répondirent :« Celui de Jean le Baptiste. » Paul dit alors : « Jean donnait un baptême de conversion : il disait au peuple de croire en celui qui devait venir après lui, c’est-à-dire en Jésus. » Après l’avoir entendu, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus. Et quand Paul leur eut imposé les mains, l’Esprit Saint vint sur eux, et ils se mirent à parler en langues mystérieuses et à prophétiser. Ils étaient une douzaine d’hommes au total. Paul se rendit à la synagogue où, pendant trois mois, il prit la parole avec assurance ; il discutait et usait d’arguments persuasifs à propos du royaume de Dieu. – Parole du Seigneur.

Psaume 67 (68), 2-3, 4-5, 6-7ab

R/ Royaumes de la terre,
chantez pour le Seigneur.
ou : Alléluia ! (67, 33a)

Dieu se lève et ses ennemis se dispersent,
ses adversaires fuient devant sa face.
Comme on dissipe une fumée, tu les dissipes ;
comme on voit fondre la cire en face du feu,
les impies disparaissent devant la face de Dieu.

Mais les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
Chantez pour Dieu, jouez pour son nom,
frayez la route à celui qui chevauche les nuées.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

Père des orphelins, défenseur des veuves,
tel est Dieu dans sa sainte demeure.
À l’isolé, Dieu accorde une maison ;
aux captifs, il rend la liberté.

Évangile – « Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde » (Jn 16, 29-33) – Alléluia. Alléluia. Si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Alléluia. (Col 3, 1) – Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, les disciples de Jésus lui dirent : « Voici que tu parles ouvertement et non plus en images. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et tu n’as pas besoin qu’on t’interroge : voilà pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. » Jésus leur répondit : « Maintenant vous croyez ! Voici que l’heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Qu’avons-nous fait de notre baptême ?

Nous, aujourd’hui: de quel baptême vivons-nous? Sommes-nous revêtus de la force d’en haut répandue le jour de la Pentecôte? L’Esprit Saint avait pris les Apôtres et Marie sous son ombre pour les faire sortir de leur peur et les envoyer annoncer la Bonne Nouvelle du salut. Notre baptême serait-il atrophié, alourdi par des forces d’inertie? L’imposition des mains n’est pas une condition sine qua non pour recevoir l’Esprit Saint. Celui-ci va et vient comme il veut et gratifie qui il veut. Nous l’avons accueilli au baptême et lors de notre confirmation. Mais ce qui compte, c’est de garder le cœur ouvert à ce Dieu qui veut tant nous donner.  «Vous croyez!» Après que Jésus a parlé de l’Esprit Saint avec clarté, les disciples acquiescent en disant: «Voici que tu parles ouvertement et non plus en images.» Alors, il leur répond: «Maintenant, vous croyez!» Que le Seigneur augmente en nous la foi. Que son Esprit Saint nous incite à nous engager toujours davantage pour l’Evangile.

A propos du baptême

Le baptême, la confirmation et l’eucharistie sont les trois sacrements par lesquels on devient chrétien. Ces trois sacrements forment un tout et fondent l´identité chrétienne. Ils sont vécus dans la foi au Dieu de Jésus Christ et en Eglise.

Le Christ a proposé le baptême à tous pour que tous aient la Vie en Dieu. Il l’a confié à son Eglise, en même temps que l’Evangile, lorsqu’il a dit à ses apôtres : « Allez de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (évangile selon saint Jean 3, 5)

Baptême vient d’un verbe grec qui signifie « plonger, immerger ».

Être baptisé, c’est être plongé dans la mort et la résurrection du Christ. C’est un rite de passage: avec le Christ nous traversons la mort et nous participons à sa vie de ressuscité. Configurés au Christ, nous devenons fils d’un même Père et frères de Jésus-Christ, par l’Esprit Saint.

Le baptême est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne : marqué du signe de la croix, plongé dans l’eau, le nouveau baptisé renaît à une vie nouvelle. L’onction avec le Saint Chrême lui donne son nom de chrétien et dit sa mission. Devenu chrétien, le nouveau baptisé peut vivre selon l’Esprit de Dieu.

Prière

Mon Dieu, comme il faut s’accrocher quand la vie bouscule nos projets, quand la détresse nous fait vaciller ! Comment croire, sans te voir, que tu es vainqueur du monde ? Prends pitié de notre peu de foi !

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s