« Une pause par jour » – 12 janvier 2019

Première lecture – « Il nous écoute en toutes nos demandes » (1 Jn 5, 14-21) – Lecture de la première lettre de saint Jean

Bien-aimés, voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute. Et, puisque nous savons qu’il nous écoute en toutes nos demandes, nous savons aussi que nous obtenons ce que nous lui avons demandé. Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui n’entraîne pas la mort, il demandera, et Dieu lui donnera la vie, – cela vaut pour ceux dont le péché n’entraîne pas la mort. Il y a un péché qui entraîne la mort, ce n’est pas pour celui-là que je dis de prier. Toute conduite injuste est péché, mais tout péché n’entraîne pas la mort. Nous le savons : ceux qui sont nés de Dieu ne commettent pas de péché ; le Fils engendré par Dieu les protège et le Mauvais ne peut pas les atteindre. Nous savons que nous sommes de Dieu, alors que le monde entier est au pouvoir du Mauvais. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l’intelligence pour que nous connaissions Celui qui est vrai ; et nous sommes en Celui qui est vrai, en son Fils Jésus Christ. C’est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles. – Parole du Seigneur.

Psaume 149, 1-2, 3-4, 5-6a.9b

R/ Le Seigneur aime son peuple.
ou : Alléluia. (Ps 149, 4a)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !

Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !
Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.

Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l’heure du triomphe.
Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
c’est la fierté de ses fidèles.

Évangile – « L’ami de l’époux est tout joyeux d’entendre la voix de l’époux » (Jn 3, 22-30) – Alléluia, Alléluia. Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée. Alléluia. (Mt 4, 16) – Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus se rendit en Judée, ainsi que ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait. Jean, quant à lui, baptisait à Aïnone, près de Salim, où l’eau était abondante. On venait là pour se faire baptiser. En effet, Jean n’avait pas encore été mis en prison. Or, il y eut une discussion entre les disciples de Jean et un Juif au sujet des bains de purification. Ils allèrent trouver Jean et lui dirent : « Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! » Jean répondit : « Un homme ne peut rien s’attribuer, sinon ce qui lui est donné du Ciel. Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai dit : Moi, je ne suis pas le Christ, mais j’ai été envoyé devant lui. Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ; quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux, et il en est tout joyeux. Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Humilité au service de la Bonne Nouvelle

À une étudiante en musique que je connais et qui a beaucoup de talent, un professeur qu’elle admirait dit un jour: «Tu sais, j’ai fait tout ce que j’ai pu pour toi. Maintenant, tu es trop avancée. Tu me dépasses et je serais malhonnête si je continuais à vouloir t’enseigner. Une belle carrière s’ouvre devant toi; il te faut faire confiance à des maîtres plus compétents que moi.» Quelle belle modestie de la part de ce professeur! Et quelle honnêteté! Les disciples de Jean Baptiste viennent lui dire qu’un autre que lui baptise de l’autre côté du Jourdain. Ils lui annoncent que celui-là qu’il avait lui-même baptisé attire beaucoup de gens. Celui-là, c’est Jésus qui, après avoir été baptisé par Jean et avoir passé quarante jours au désert, commence à accomplir son ministère. Que va faire Jean Baptiste? Va-t-il craindre que ses propres disciples le quittent pour suivre Jésus? Va-t-il avoir peur de perdre sa renommée et tenter de démontrer sa supériorité en le critiquant? Non, rien de tout cela. Jean reconnaît simplement que l’influence qu’il avait jusqu’à maintenant peut être dépassée par celle de Jésus. En toute simplicité, après avoir fait ce qu’il avait à faire, il accepte que Jésus ait un plus grand pouvoir que lui. Peut-être nous arrive-t-il de vouloir être remarqués et de supplanter les autres qui pourraient nous porter ombrage simplement parce qu’ils réussissent mieux que nous. Cette page d’évangile nous invite à prendre notre juste place et à laisser les autres occuper la leur? Pensons-nous parfois que si jamais l’élève ne dépassait pas le maître, l’humanité irait vite à sa perte?

Prière

Seigneur, tu envoies ton Fils pour sauver le monde. Mets en nos cœurs la joie de le révéler à nos frères, pour qu’ils puissent le connaître. Rends-nous humbles devant toi. Fais que tout en reconnaissant notre valeur, nous sachions aussi admettre que d’autres puissent être meilleurs que nous. Amen !

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s