« Une pause par jour »- 26 octobre 2018

Première lecture – « Il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême » (Ep 4, 1-6) – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte donc à vous conduire d’une manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous. – Parole du Seigneur.

Psaume 23 (24), 1-2, 3-4ab, 5-6

R/ Voici le peuple de ceux qui cherchent ta face, Seigneur. (cf. Ps 23, 6)

Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
C’est lui qui l’a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
L’homme au cœur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles.

Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta face !

Évangile – « Vous savez interpréter l’aspect de la terre et du ciel ; mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l’interpréter ? » (Lc 12, 54-59) – Alléluia. Alléluia. Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! Alléluia. (cf. Mt 11, 25) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu’il va pleuvoir, et c’est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu’il fera une chaleur torride, et cela arrive. Hypocrites ! Vous savez interpréter l’aspect de la terre et du ciel ; mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l’interpréter ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin mets tout en œuvre pour t’arranger avec lui, afin d’éviter qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l’huissier, et que l’huissier ne te jette en prison. Je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier centime. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire – Urgence de la réconciliation (Luc 12, 54-59)

Savoir lire les signes des temps veut dire ici reconnaître que Jésus est le Messie attendu, et, par conséquent, être conscients que nous sommes entrés dans les temps de la fin. Or, qui dit fin des temps dit urgence de se recentrer sur ce qui a valeur d’éternité. D’où l’appel à la réconciliation pour libérer autrui et se libérer soi-même d’un passé qui peut nous emprisonner. Ne s’agit-il pas, en effet, d’accueillir celui qui fait toutes choses nouvelles ?

Soeur Emmanuelle Billoteau, ermite bénédictine

Clé de lecture – « Un seul Dieu et Père » (Éphésiens 4,6)

Cette formule liturgique est déjà présente dans les Eglises pauliniennes. L’accent est mis sur l’unicité de Dieu qui fait l’unité des croyants (« un seul » répété quatre fois). Mais elle introduit aussi la double confession en un seul Seigneur et un seul Dieu Père, comme pour manifester que l’unité de Dieu est aussi dialogue, échange entre Dieu et le Seigneur Jésus, entre le Père et le Fils. En manifestant que l’unité divine n’est pas monolithique, elle permet aussi l’entrée des croyants dans cette unité par la foi et le baptême. Elle manifeste enfin qu’entre les croyants une grande diversité est possible dans l’unité d’une même foi. L’échange d’amour du Père et du Fils qui est l’Esprit se donne aussi à vivre entre les croyants et entre les Eglises.

Roselyne Dupont-Roc, bibliste

Invitation

Jésus nous sauve pour faire de nous des personnes libres et responsables. Aujourd’hui, je serai attentif à la valeur de mes actes et de mes paroles.

Revue « Prions en église » – octobre 2018 – pages 171 et 170

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s