« Une pause par jour » – 26 février 2016

«Voici l’héritier : venez !tuons-le ! » – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 21, 33-43.45-46)

En ce temps-là,  Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième.  De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ;mais on les traita de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant :“Ils respecteront mon fils.” Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !” Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez- vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseursest devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nationqui lui fera produire ses fruits. » En entendant les paraboles de Jésus, les grands prêtres et les pharisiens avaient bien compris qu’il parlait d’eux. Tout en cherchant à l’arrêter, ils eurent peur des foules, parce qu’elles le tenaient pour un prophète.

Les fruits de la vigne

Un homme avait loué sa maison à très bas prix à une personne vivant de l’assurance-emploi. Ce chômeur avait attiré la compassion du propriétaire qui lui faisait confiance. Au bout de quelques années, devant vendre sa maison, ce propriétaire la visita. Il s’aperçut que le locataire l’avait endommagée. Il lui retira le loyer sur-le-champ pour faire réparer le logis afin de vendre sa maison propre et en bon état.

La parabole évangélique d’aujourd’hui nous présente le propriétaire d’une vigne qui vit une expérience encore plus douloureuse. Non seulement les vignerons locataires de la vigne ne veulent pas remettre au propriétaire la part de récolte qui lui revient de droit mais ils tuent ses serviteurs, et même son fils. Cette parabole évoque l’histoire des prophètes à qui on a volé la vie en les lapidant. Elle évoque aussi celle de Jésus, Fils de Dieu, à qui on a volé non seulement sa vie mais aussi sa mort, puisqu’on l’a assassiné non pas en lui lançant des pierres comme à un prophète mais en le crucifiant comme un criminel.

Bien sûr, le propriétaire de la vigne l’a retirée aux vignerons homicides. Et l’avertissement de Jésus est clair: si on ne prend pas soin de la vigne du Père, c’est-à-dire de son peuple, ce peuple deviendra autre. Et ce nouveau peuple, l’Église de Jésus Christ, est un peuple en marche. En marche, comme peuple de baptisés allant vers le Père et progressant dans l’apprentissage des béatitudes à proclamer et à vivre dans son itinérance. Marchons vers le Royaume où les béatitudes seront accomplies.

Prière

Devant les fruits de ta création, Seigneur, nous te rendons grâce de vouloir le salut et le bonheur de l’homme; toi qui as réglé les temps et les saisons pour que toute semence (la vigne) donne son fruit, fais de notre vie une terre fertile où puisse grandir la justice et se multiplier l’amour fraternel maintenant et toujours.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s