« Une pause par jour » – 25 décembre 2015

« Aujourd’hui vous est né un Sauveur » – Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 2, 1-14)

En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre  – ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.  Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :   Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

Jésus, le plus beau cadeau de Dieu

Alors qu’enfants, nous avions tellement hâte d’ouvrir les cadeaux placés au pied de l’arbre de Noël, nos parents nous disaient: «Pas tout de suite! Nous allons d’abord à l’église dire merci au bon Dieu qui nous a donné notre plus beau cadeau : Jésus.» C’est ainsi que nous avons commencé à découvrir le sens de la fête de Noël. Le plus grand don de Dieu le Père, c’est son propre Fils.

Nous connaissons plusieurs traductions du Gloria. Nous avons souvent entendu cette version de l’évangile de Luc: «Paix aux hommes de bonne volonté.» Mais si nous étudions sérieusement le texte grec, nous ne pouvons pas nous tromper:
la paix est souhaitée à ceux qui sont l’objet de la bienveillance de Dieu. Aujourd’hui, nous comprenons par là qu’il s’agit de toutes les femmes, de tous les hommes, de tous les enfants, de tous les peuples et du monde entier. L’amour de Dieu n’a pas de limites. Il est infini. Dans le cœur de Dieu sont gravés les noms de toutes celles et de tous ceux qu’il a appelés à la vie. Bien normal, alors, que nous chantions sa gloire.
En ce Noël, saurons-nous rendre gloire à Dieu qui nous connaît assez pour savoir que nous avons besoin de Jésus? Saurons-nous le glorifier aussi parce qu’il nous aime assez pour nous donner son Fils en qui il a mis tout son amour ?

 Prière

Seigneur notre Dieu, comme tu es bon!

Tu veux répondre à mon besoin de mieux te connaître.

Alors, tu me donnes ton Fils si semblable à toi.

Par lui et avec lui je te rends grâce.

Au nom de toute l’humanité, je veux chanter ta gloire.

Le tout petit enfant a un pouvoir extraordinaire de faire affleurer ce que nous portons en nous de tendresse. Sa présence illumine le visage des adultes penchés sur lui.                                      

Sœur Emmanuelle

                                      

Joyeux Noël à tous !

 

MINUIT CHRÉTIEN

Minuit chrétien, au cœur de notre histoire
Le fils de Dieu vient renaître chez nous.
Pour partager les fruits de sa victoire
Et de son Père annoncer tout l’amour.
Le monde entier tressaille d’espérance
En cette nuit qui lui donne un Sauveur.
Peuple de Dieu!
Reçois ta délivrance
Noël, Noël
Voici le rédempteur
Noël, Noël
Voici le rédempteur
Un nouveau-né, couché dans la mangeoire,
C’est la nouvelle annoncée aux bergers.
Les chœurs des cieux, de Dieu chantant la gloire
Et sur la terre la joie d’être aimé.
Chantons, joyeux, notre reconnaissance
Pour cette nuit qui lui donne un Sauveur.
Peuple debout!
Chante ta délivrance
Noël, Noël
Chantons le rédempteur
Noël, Noël
Chantons le rédempteur

Rêve

Est-il permis de rêver d’un monde plus juste et plus fraternel ?

Est-il permis de rêver qu’un jour toutes les mamans pourront donner assez de pain à leurs enfants ?

Est-il permis de rêver que tous les peuples bientôt partageront à parts égales les richesses de notre planète ?

Peut-on rêver d’une immense ronde de fête dont plus personne ne soit exclu ?

Oui, tu peux rêver ainsi lorsque tu t’endors en paix après une journée d’intense travail au service de ce monde à venir…

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s